MARCHE PARMI LES TORTUES GÉANTES!
TORTUES
Les Tortues à Rodrigues

Cinq espèces endémiques de tortues géantes existaient jadis sur les îles des Mascareignes, dont deux à Rodrigues (Cylindraspis peltastes et C.vosmaeri). Selon les rapports des témoins oculaires, les tortues furent initialement abondantes sur toutes les îles, avec possiblement 300 000 individus au temps de Francois Leguat en 1691. Cependant, toutes les espèces disparurent complètement immédiatement après l'arrivée de l'homme et la toute dernière toute vue vivante fut vue à la fin du 17ème siècle. Leur disparition est due à une exploitation massive par les hommes (pour l'huile et la nourriture) et la prédation des oeufs et des juvéniles par les animaux introduits tels les porcs et les rats.

Les deux espèces de tortues que vous voyez à la Réserve ont été introduites comme analogues, pour remplacer les deux espèces éteintes. Elles remplissent ainsi un role important écologique comme brouteurs et mangeurs et dispensateurs de graines des plantes indigènes.

Durant 2006 et 2007, 65 tortues étoilées et 490 tortues d'Aldabra ont été acheminées vers Rodrigues à partir de la Vanille Réserve des Mascareignes à Maurice qui a réussi un programme d'élevage pendant plus d'une vingtaine d'années. Nous avons à ce jour plus de 650 tortues étoilées et 600 tortues d'Aldabra ici dans la Réserve et toutes les jeunes tortues que vous voyez ici sont naturellement nées dans la Réserve.

Notre but ultime est d'avoir plus de 1000 tortues adultes de chaque espèces se promenant librement au sein de notre forêt indigène entièrement restaurée.


La Tortue géante d'Aldabra (Aldabrachelys gigantea)
(Aussi connue comme D.elephantina and D.Dussumieri)

C'est la dernière survivante des espèces de tortues géantes qui jadis peuplaient les îles de l'Océan Indien. Elle est une des plus grosses espèces de tortues au monde et possède des facultés spécialement adaptées pour brouter des végétations au ras du sol et aussi pour boire à partir de petites flaques d'eau peu profondes.

Les tortues géantes que vous pouvez voir aujourd'hui à Maurice viennent d'Aldabra sous la recommandation d'un groupe de scientifiques, incluant le grand Charles Darwin. Ils s'inquiétèrent pour l'espèce d'Aldabra de peur qu'elle connaisse le même sort que les autres espèces dans les autres îles afin d'assurer la conservation de l'espèce et il fut la première personne à recommander la mise en place des élevages des espèces menacées comme mesure de conservation. Suite à l'intervention écrite du groupe de Darwin, le gouverneur de Maurice et des Seychelles, accepta la proposition d'introduire les tortues dans le jardin botanique de Pamplemousses.

Statut de Conservation: Vulnérable/menacée
Poids: environ 250kg
Longueur de carapace: 120cm
Régime Alimentaire: une varieté de fourrages et de petits invertébrés
Espérance de vie: plus de 100 ans
Les Mâles: plus gros que les femelles (dimorphisme sexuel très prononcé)
Les oeufs: Dans la nature pèsent environ 80g et sont de taille d'une balle de tennis de table.

Endémique de l'Atoll d'Aldabra (listé comme patrimoine naturel mondial par l'UNESCO) dans l'archipel des Seychelles. L'Atoll est strictement protégé de l'influence humaine et constitue l'habitat et constitue l'habitat naturel d'environ 85000 tortues.

La Tortue Etoilée (Astrocheys radiata)
Elle est considérée comme la plus belle tortue de terre au monde, arborant une superbe carapace décorée de stries jaunes brillantes rayonnant du centre de chaque écaille, créant ainsi un motif distinctif qui lui sert de camouflage dans son habitat naturel.

Pendant la colonisant française à Madagascar et jusqu'à les années 1930, une énorme quantité de tortues étoilées furent exportées vers l'île de la Reunion et l'île Maurice, principalement pour la nourriture. Cependant, un nombre conséquent de ces tortues étaient élevées comme animaux de compagnie et cette démarche continue à ce jour.

Dans la nature à Madagascar, la population de cette espèce est en déclin à cause de la destruction massive de son habitat, la chasse pour la nourriture et la surexploitation pour un commerce illicite et illégale.

Statut de conservation: Très menacée
Poids: jusqu'à 10kg
Longueur de carapace: 40cm
Régime alimentaire: fourrages et autres plantes
La plus âgée connue: au moins 189 ans
Endémique: Sud et sud-ouest du littoral de Madagascar jusqu'a 50m vers l'intérieur, jadis nombreuses atteignant des dizaines de millions.
© 2011: François Leguat Tortoise and Cave Reserve    |    Conception: Leef Communications Ltd   |    Crée par: Uni Creation